Pumpkin Pie des Amériques

Capture d’écran 2016-02-13 à 02.48.04

L’expérience du soir sera une tarte au potimarron ambiance Samhain, librement et végétalement inspirée du livre Les légumes oubliés d’Elisabeth Scotto – un joli bouquin d’occase, assez classieux dans les ingrédients, les photos et la présentation générale. Ne restait plus qu’à entamer ce gros potimarron bien orange et à tenter une version maison, sans œufs et sans plus tarder.

Di passaggio…

La pâte brisée : j’ai très honte mais je ne sais toujours pas la faire, donc ce sera un rouleau de pâte bio toute prête, en ayant relu la composition pour traquer les animaux cachés.
EDIT du futur : mieuxvauttardquejamais, un énième essai s’est enfin révélé concluant, je transpose ci-dessous ! J’ai aussi ajouté des graines de sésame noir qui font joli, on peut sinon opter pour des graines de pavot ou de sésame doré

Le miel : la recette initiale pose le classique miel d’acacia. Aujourd’hui je prends le rhododendron, sous la main. Je pense que n’importe quel miel pas trop parfumé (éviter romarin ou lavande, par exemple, sauf si envies d’expériences) peut faire l’affaire. Pour une version purement végétalienne, on peut remplacer par sirop d’érable, stévia, rapadura ou sucre roux

Le potimarron : convient bien aux desserts par son goût de châtaigne, un peu. Mais d’autres courges & potirons sont utilisables ! Le choix est vaste et la beauté des formes et couleurs n’a d’égale que la galère d’épluchage.

L’épluchage, justement : pour tous les légumes ‘courges’, on peut se faciliter la vie en les coupant d’abord, crus, en deux, en leur tartinant la face d’un peu d’huile d’olive (si on veut éviter que ça sèche trop) et en les passant 10 mn au four tiède (160°). Bon, pour cette version sucrée, j’ai sauté la case huile d’olive.
EDIT : après test, et surtout après un bon passage de cuisson vapeur, ne pas peler le potimarron finalement, c’est bien meilleur avec la peau.

La cuisson à la vapeur : étrennage des paniers en bambou simplement posés sur une casserole d’eau-qui-bout, résultat parfait et en plus c’est joli. Adopté :)

Le pumpkin spices : c’est un mélange d’épices traditionnellement utilisé pour la (donc) fameuse ‘pumpkin pie‘ américaine. Facilitage de vie n°2 : au lieu d’en chercher partout, on peut tout bêtement, et pour trois fois rien, hacher menu une égale quantité de cannelle + gingembre sec + clou de girofle + noix de muscade (râpée, elle), garder le mélange dans un petit flacon et se servir au besoin… Et hop :)

(D’ailleurs, ce sont en fait les épices de base que l’on retrouve dans un certain nombre de mélanges d’épices orientaux, mélange berbère, garam massala, tchaï, etc… la liste est longue et appétente, et tout cela s’avère excellent pour le fonctionnement digestif ainsi que, concernant la cannelle, pour réguler la glycémie :P)

Le parfum en général : il va de soi que l’on fait ce qu’on veut… Varier les épices ci-dessus et leur dosage, mettre du rhum – ou du Grand Marnier – ou pas… A sa guise.

La poudre d’amandes : peut elle aussi se préparer à la maison, en deux minutes, avec des amandes entières qu’on hache gentiment jusqu’à obtention d’un résultat à peu près poudreux. Par rapport au sachet du commerce, division du prix de revient par dix (disons ^.^). Je suppose qu’on peut tenter la chose avec des noix, sinon.

La version végétalienne : j’ai remplacé les œufs par du fécule de pomme de terre, tamisé. Fécule dont j’ai un peu monté la dose, qui plus est, pour cause d’absence d’arrow-root dans mon étagère. Et, comme d’habitude, margarine végétale pour le moule.
EDIT : le fécule de pomme de terre peut être remplacé par de la farine de riz, sans problème. Eventuellement par de la maïzena, mais ça je n’ai pas encore essayé pour ce dessert précisément. (Pour la pâte, il faudra que je retrouve la VG-version.)

citrouille bota

§

Pâte brisée :

– 250 g de farine de blé
– 125 g de margarine végétale
–  1/2 càc de sel
– 7 cl d’eau environ (1/2 verre : doser à mesure)
– 1/2 sachet de levure bio
facultatif : 1/2 càc de graines de sésame noir

Garniture :

– 500 g de pulpe du potiron de votre choix
– 3 càs de miel ou produit sucrant
– 3 càs bien remplies de fécule de pomme de terre / farine de riz
– 1 càc de mélange pumpkin spices (voir plus haut)
– 2 càs d’amandes concassées en poudre

Déco (facultatif) :

– glaçage : 3 càs de sucre + 3 càs d’eau
– une poignée d’amandes effilées
– ce que vous voulez…

Commencer par la pâte brisée :

Dans un cul-de-poule ou un saladier, aérer la farine (la battre à la fourchette).
Mélanger le sel, la levure, les graines de sésame noir puis la margarine tiédie.
Ajouter l’eau peu à peu en travaillant la pâte, jusqu’à obtenir une boule élastique, ni trop farineuse ni trop collante.
Ajuster en rajoutant un peu d’eau ou de farine si nécessaire.
Si possible, la laisser poser 1h en recouvrant le récipient d’un torchon.

Pendant ce temps :

Couper le potimarron en deux, l’égrener et le passer 10 mn au four tiède.
Puis couper en gros cubes.
Faire cuire le potimarron ainsi cubifié à la vapeur, environ 15 mn, jusqu’à ce que la chair soit bien tendre.
Dans un grand récipient, mélanger le fécule tamisé, la poudre d’amandes, le miel, les épices.
(On peut aussi disposer la poudre d’amandes dans le fond de tarte, sur la pâte nue).
Ajouter les cubes-cuits et mixer le tout pendant une bonne minute (mixeur ou moulin à légumes sur grille fine).

Quand la pasta s’est bien reposée :

Préchauffer le four à 180°.
Calibrer et couper un carré de papier de cuisine bio.
Le poser sur le plan de travail et abaisser la pâte directement dessus.
Transférer la pâte sur son papier dans le moule à tarte.
Bien caler les coins et piquer le fond à la fourchette.
Etaler le mix orangé sur la pâte, enfourner environ 45 mn.
En cas de motivation aiguë, après cuisson, préparer le sirop de glaçage à faire fondre dans une petite casserole, à feu hyper doux.
Laisser réduire 1 mn pour obtenir une couleur un peu dorée.
Arroser la tarte cuite avec le sirop pour réaliser une sorte de glacis, qui donne du brillant, du vernis.
Dans ce cas, placer un petit peu au frigo pour que ça ‘prenne’.

§

Verdict : je ne sais pas encore mais couleur & senteur sont à tomber… Et comme j’ai ruiné mon plat à tarte hier (no comment), voilà que nous allons tester la version végétalienne mais surtout la version carrée.
EDIT : délicieux, le fécule a très bien pris, super couleur et pas trop sucrée. Ouf, test passé ! :P

Alla tua !

Publicités

7 réflexions sur “Pumpkin Pie des Amériques

  1. Pingback: Biscuits des grands chemins « Cuivre & Cumin

  2. Nouvelle tentative ce soir avec un exemplaire poussé dans le jardin (le seul qui a mûri, le pauvre !). Je vais tenter de ne pas peler le potimarron cette fois, le goût de châtaigne étant censé être surtout concentré dans la peau. J’espère que ce ne sera pas trop coriace…

    Verdict au clair de Lune !

    J'aime

    • Alors donc :

      – ai remplacé le fécule de pomme de terre, absent, par de la farine de riz : impec.

      – ai gardé la peau du potimarron, et ai même mis la queue, disons, dans l’eau pour la cuisson vapeur, puisqu’apparemment plus on garde de longueur de pédoncule meilleur est le goût. Verdict : en effet, un super goût de châtaigne, rien à voir avec le goût basique un peu fade de la chose !

      – pas assez de miettes, ai donc remplacé par ce que j’ai trouvé dans ma boutique, des biscottes à l’épeautre : ça va très bien (et c’est bien plus facile à broyer).

      – me suis lâchée sur la déco, amandes, tortillons de pâte et petites feuilles de pâte découpées, avec glaçage au sirop pour faire bien brillant : ça claque :o)

      – et puis quand même, le potimarron était maison (et pas trop coriace après une bonne demi-heure à la vaporisation) mais le miel aussi, et en fait c’est possiblement surtout ça qui a donné un super goût, rien à voir avec les pots de miel du commerce, et puis plaisir incomparable de savourer les produits de ses ruches ^_^

      Je vais donc éditer un ou deux trucs dans la recette, toujours mouvante comme il se doit. (Et je suis dégoûtée on a déjà tout fini :D)

      J'aime

  3. Pingback: Tarte aux Fruits des quatre Saisons « Cuivre & Cumin

  4. Pingback: Crumble aux Baies | Cuivre & Cumin

  5. Version manoir : bien soulagée d’avoir enfin réussi cette pâte brisée qui est *un peu* la base mais qui me résistait depuis des éons. Super bon avec les graines dedans, ai rectifié deux-trois trucs… Et à me relire, une pointe de nostalgie de ne plus avoir de miel maison en ce moment (entre faitfroid et pasletemps, on leur laisse leur miel pour consommation perso, sans rien voler pour une fois).

    Et si cette connexion et ces ondes fondamentalement aléatoires daignaient faire un effort, je pourrais balancer la photo que j’ai enfin prise. Bon, c’est une part de tarte orange avec trois amandes, hein. Mais pour le principe. :3

    J'aime

  6. Pingback: Tarte aux Fruits des quatre Saisons | Cuivre & Cumin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s