(No)Cheese cake tout Mauve

Capture d_écran 2017-04-17 à 21.37.54

Version fraises coco + coulis de framboises

 

Aucun mérite mais beaucoup de plaisir à partager trois fois (deux en vrai et une en ligne) ce sweetie cheese-cake-sans-cheese au coulis de cassis du jardin, docilement repris de la recette parfaite de Vegan Valkyrie. Je vous conseille ardemment son blog, fourni, très fourni, entre autres, en multiples versions de vegan cheesecakes toutes plus alléchantes les unes que les autres !

Ravie par la découverte de cette base de dessert léger aux variations infinies, comme je les aime, je n’ai donc pas changé grand chose. Dans un futur inconnu, j’aimerais bien explorer, entre mille expériences, la version citron & thé matcha de Pensées terriennes, ou bien celle au matcha (encore) & amandes de Lili’s Kitchen.

Senza fromaggio

Le tofu soyeux : c’est la version un peu plus ramollo du tofu classique, et c’est surtout la base de cette version sans produits laitiers. L’avantage du dosage à 400g c’est qu’il correspond à une barquette et c’est bien pratique :3
L’astuce consiste bien entendu à ne pas révéler avant dégustation qu’il s’agit de tofu et non de fromage ! En général, on s’y laisse prendre, et c’est plus simple ensuite pour sabrer quelques préjugés habituels sur le tofu en particulier et la vie en général (partir sur un sujet libre à ce moment).

La crème végétale : elle ajoute de l’onctuosité, ça ne sert pas beaucoup de le préciser mais j’aime bien écrire ce mot :o) Crème de soja, de riz pour les fauché-e-s, d’épeautre pour les téméraires… Une briquette aussi, et c’est pratique aussi, voilà.

La pâte en biscuit : on peut se contenter des biscuits écrasés (spéculoos, petits ‘beurre’ ou équivalents, attention à la composition pour les végétaliens stricts) mais j’ai bien apprécié la présence de poudre d’amandes.

Le sucre glace : il existe en bio, et coûte un demi-bras, que vous n’auriez pas mangé de toute façon donc ça va. (Esprit du Transperceneige sors de ce billet, tant qu’à prendre quartiers dans ma tête) Il en faut très peu, en fait. Je n’ai pas essayé avec du sucre en poudre classique.

La margarine : elle sera ici au beurre ce que le tofu est au fromage, mes braves. A choisir sans huile de palme, même non hydrogénée. Idem, ne prévenez pas forcément vos convives et attendez les retours ;)

Le coulis de fruits : framboises dans la recette initiale, groseilles puis cassis dans mes deux essais successifs, et un millier d’autres possibilités au gré du désir (je me répète mais jetez un oeil au premier blog linké, il est incroyable !). Ne pas se ruiner à prendre du coulis tout prêt (vous avez besoin de vos bras en fait, ne serait-ce que pour finaliser ce beau gâteau), c’est simplissime à faire soi-même.

Le sachet pour flan : ici aussi, rester vigilant sur sa composition. J’ai fait une fois avec et une fois sans, ce n’est pas indispensable mais ça améliore quand même la tenue de la chose.

La vanille : dans le sachet ou bien ajoutée, elle n’est pas obligatoire non plus mais sa douceur à moitié écoeurante compense fort bien l’acidité des fruits rouges.

Le colorant alimentaire : je n’en ai pas mis, il faut dire que soit les groseilles soit le cassis ont montré toutes leurs vertus colorantes sans qu’on les force :)

Le plat : profond et allant au four. (Pas un moule à tarte donc). En général dans un plat rond, mais ça reste présentable dans un grand plat carré, ovale, rectangulaire, que sais-je… Eviter sans doute les moules à cake, j’hésite sur le résultat d’une cuisson « en longueur »…

Version groseillesesque

 

§

– 1 paquet de biscuits (Speculoos ou Petit Brun sans beurre ou équivalent)
– 2 càs bombées de poudre d’amandes
– 2 càs bombées de margarine
– 400 g de tofu soyeux (1 barquette)
– 20 cl de crème de soja
– 80 g de sucre glace bio
– 1 sachet de flan vanille
ou bien : 1 sachet de flan nature
et 1/2 gousse de vanille
– 6 càs de coulis de cassis
– quelques cassis entiers

Préchauffer le four à 180°.
Mixer les biscuits pour les réduire en miettes (ou les écraser à la main, plus long mais résultat plus proche de la pâte à crumble).
Dans un saladier, les mélanger à la main avec la poudre d’amandes et la margarine tiédie sur feu très très doux (pas brûlée quoi).
Tapisser le fond du moule avec le tout, appuyer un peu de la paume.
Enfourner 15 mn.
Pendant ce temps, mettre à feu moyen deux poignées de cassis et une poignée de sucre environ, avec 10 cl d’eau.
Faire cuire en remuant et en écrasant les baies au presse-purée ou à la fourchette.
La consistance de coulis apparaît assez vite (à mi-chemin entre le jus et la confiture), c’est inratable.
Puis laisser refroidir en posant la casserole dans un plat d’eau froide.
Pendant ce temps aussi (sortir la pâte du four au bout des 15 mn quand même), dans un grand récipient, battre au fouet manuel (sinon peinture gratis) le tofu, la crème, le sucre glace tamisé, le sachet pour flan (+- les graines raclées de la demi-gousse de vanille si sachet nature).
Baisser le four à 150°.
Ajouter les 5 càs de coulis quand il a un peu refroidi et mélanger à nouveau.
Verser la pâte obtenue sur la pâte en biscuit, enfourner le tout 45 mn en surveillant.
Si les bords sont fermes et le milieu tremblant, c’est la bonne consistance.
Sortir et décorer des cassis entiers en les déposant tout doucement (la surface est lisse et fragile).
Servir froid, officiellement, il tiendra mieux ; ou bien tiède si pas le choix.

§

Verdict : et bien ce fut dégustation de la version tiède à chaque fois, pour des raisons techniques, et ce fut au final complètement mauve, bon et régressif :P
En dépit des apparences, le résultat est tout léger, et pas si sucré. On peut bien sûr baisser la dose de sucre selon les goûts.
Maintenant j’ai envie de faire plein de cheesecakes à tous les parfums, tellement c’est bon et fastoche ! Le plaisir des papilles me perdra ;)

Publicités

8 réflexions sur “(No)Cheese cake tout Mauve

    • Merci de ton mot Sophie ! Oui c’est une façon originale d’ingurgiter ces divins fruits rouges ^.^ …je suis bien aise d’avoir déniché cette recette qui me permet de tomber un peu ma réserve de cassis sans qu’ils finissent toujours en confiture (ma favorite, mais très sucrée comme toutes les confitures…), et un peu acides tels quels :)

      J'aime

  1. à la place du sachet de flan, je rajoute de l’agar-agar pour solidifier l’ensemble : il faut juste bien calculer la quantité en fonction du volume de l’ensemble et pour que ça puisse se couper au couteau au moment de servir.

    J'aime

    • Bonjour Mica, oui bonne idée :)

      Je reconnais que je galère encore un peu avec l’agar agar, résultats aléatoires, je ne remue pas assez peut-être, ou mauvais dosage, ou cuisson trop brutale… Mais je ne désespère pas !

      Merci de ton mot, bon appétit ;)

      J'aime

  2. hello :)
    je découvre ce lien dans mes statistiques de ce jour.
    je suis positivement ravie de ton engouement pour ma recette et ta version absolument somptueuse.
    puis je mettre un lien vers ton blog?
    merci pour tes adorables commentaires.
    je suis ravie de faire connaissance avec ton blog… che parla italiano!!!
    anchi’o!!!
    (bon même si ça se voit pas chez moi parce que je suis + dans le trip franglais… j’veux pas noyer mon lectorat dans un flot multiglotte ^^ qui n’amuse que moi)
    ma sono felice di leggere un po della lingua di Dante :)
    ciao ciao!!

    J'aime

    • Bonjour ! :)

      Merci de ton mot ! Ben écoute les compliments n’étaient pas surfaits, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour ton lieu littéralement blindé de recettes et à l’ambiance unique (même si je me retiens d’y passer trop souvent car très envie de bidouiller plein de recettes alléchantes, sans forcément le temps)…

      Je ne sais plus si je l’ai déjà dit ici mais le ton très nature et enjoué que tu y utilises est un vrai bonheur pour moi, une grande respiration au pays des blogs VG culinaires souvent irréprochables en termes de technique et de variété de plats, mais souvent aussi formatés sur un ton très lisse et hihihi que j’aime moins (disons sobrement). Après je j’évite sans doute pas ce travers moi non plus ;)

      Pour l’italien, oui je me fais de ptits plaisirs en calant quelques mots d’italien ici ! Je ne parle pas du tout cette langue tuante de beauté, à mon grand désespoir, alors je compense un peu comme ça…

      (Et Dante, au passage => <3 <3 <3
      Donc j'essaie de deviner à l'aveugle "cela me rend heureuse de lire un peu de la langue de Dante" c'est ça ?)

      Pour mettre un lien, oui bien sûr très volontiers ! Je dois admettre que j'ai peu de recettes publiées et un rythme au point mort pour quelques mois encore, au minimum (bébés + déménagement + travaux + reprise du taf), je pourrai reprendre les expérimentations boustifaille dès que tout ça sera un peu calmé.

      Voilou, merci encore de ton passage qui m'a fait bien plaisir :3

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s