Fromage de Cajou aux Figues & Pavot

Fromage de Cajou aux Figues & Pavot - Cuivre & Cumin

Ce n’est pas un fromage mais c’est facile et c’est bon, voici la dernière expérience en date, le (faux) fromage frais de noix de cajou parfumé aux figues séchées et graines de pavot, accompagnée cette fois de deux comparses de longue date, Deedlot & Lullaby (pour leurs noms sous masque et sur la Toile), à qui ce billet est bien sûr dédié ! ;)

Super flash express, hormis le temps de trempage des noix de cajou, tartinable et modifiable à volonté, et à l’aspect/consistance approchant vraiment d’un genre de fromage à tartiner, mais sans produit laitier… Nous avons découvert là une recette de base qui promet bien des variantes et des dépannages de dernière minute pour festivités au pied levé :)

Anacardi, fichi & papavero…

Les noix de cajou : à prendre en vrac car elles seront plus faciles à trouver en version nature, càd pas grillées ni salées. Je suppose que le sachet de noix grillées-salées pour les apéros classiques pourrait fonctionner, mais ceux que j’ai goûtés sont si salés que ça en devient moins engageant…). Le prix au kilo n’est pas donné mais vraiment peu de quantité nécessaire.
EDIT : ne pas hésiter à saler un minimum, ça change tout !

Le jus de citron : bio et voilà. On n’a pas tenté avec du jus de citron vert, que je n’avais pas.

Les parfums : comme l’explique bien Antigone XXI chez qui j’ai pioché la recette, le choix est vaste et se décompose en plusieurs familles (c’est d’actualité ^.^) :

les fruits secs : qui vont donner un goût sucré, à doser selon votre « bec » : figues, dattes, raisins secs, voire tomates ou abricots

– les herbes aromatiques : pour la saveur bien sûr ainsi que pour l’aspect un peu persillé : tout ce qui entre dans la gamme des herbes de Provence donc, thym, romarin, ciboulette, basilic, et pourquoi pas sarriette ou marjolaine. Je suis membre à vie du club des toxicos de la marjolaine, je l’avoue.

les petites graines : ajoutant un complément plus ou moins doux ou relevé ou… autre selon votre choix : coriandre, cumin, pavot, nigelle… Je confesse un petit béguin pour le pavot, petit, bleu-gris, hypnotico-mystique, au goût très suave et au rendu super joli ^.^ et je garde également un souvenir intéressant d’un fromage au cumin dégusté il y a des éons (BREF).

La conservation : quelques jours au frigo.

Comment obtenir un fromage plus consistant avec la même base : là je vous renvoie pour l’heure, n’ayant pas encore testé, au lien ci-dessus qui fournit toute l’explication clefs en main !

Zou, voilà la version inaugurale que nous avons réalisées, un peu perplexes, mais contentes du résultat, avec les filles :

§

– 100 g de noix de cajou nature
– 3 figues séchées
– 3 càs d’eau
– 1 càs de jus de citron
– 1 càc rase de graines de pavot
– 1 bonne pincée de thym citron
– 1 pincée de sel

Mettre à trempouiller les noix de cajou dans l’eau au minimum 3 h, et idéalement toute la nuit. (ça ramollit vraiment)
EDIT : ou 1h dans de l’eau tiède !

Le jour fatidique, détailler les figues en petits dés.
Rassembler tous les ingrédients, mixer.
Réserver au frais, tartiner sur du pain grillé.
Et laisser deviner aux convives évidemment :P

§

Verdict : ma foi ce fut simplissime et ça a bien fonctionné je pense ! On avait mis pas mal de figues donc le résultat a été plutôt sucré mais ça passait très bien (et puis c’est quand même plus fin qu’une dose de sucre en poudre noyant le tout). Encore bon le lendemain, et bien envie de recommencer ce méfait dès que l’occasion se présentera.

Je ne regrette pas d’avoir laissé tremper les noix une nuit entière, mon robot m’a dit merci, à sa façon, hein.

Voilà, à refaire et à réinventer, bon appétit :)

(PS. Pas de photo pour cause de crémaillère multi-recettes et multi-invités !
Edit : ben si !)

Publicités

3 réflexions sur “Fromage de Cajou aux Figues & Pavot

  1. Deuxième essai transformé avec un peu de sel en plus (faut que j’édite), ciboulette et cerneaux de noix concassés en déco – pas mixés donc. Les collègues et les jeunes ont bien aimé et ce fut cool ^.^

    Me suis encore loupée sur la photo ! Dommage, j’avais trouvé de mini toasts-biscottes pratiques jolis et tout…

    J'aime

  2. Nouvelle variation (4e ou 5e, je ne sais plus) avec basilic et marjolaine tout frais, impec, et surtout mixage au petit mixeur plongeant ! Et bien Marie Laforêt le précise dans son pavé « Vegan », et elle a raison, le mixeur plongeant c’est largement plus facile pour les noix de cajou. Ai obtenu une texture très crémeuse et complètement lisse, alors même que je n’avais qu’une toute petite heure de trempage. Et l’ultime plaisir ç’a été de faire découvrir, sans dire ce que c’était, à des convives de moi inconnnu.e.s, qui s’en sont trouvés surpris, contents et curieux. C’est vraiment ultra gratifiant, et si ça peut soulever quelques questions, ce sera tout bon ^.^

    J'aime

  3. Pingback: Rillettes de Haricots roses & Poivre rose | Cuivre & Cumin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s