Vin d’Oranges de Constantine

Vin d'Oranges de Constantine

Constantine, Storm pour être exacte. Puisque l’idée d’expérimenter la fabrication de ce breuvage exquis, le vin d’oranges donc, vint de la lecture d’un roman fabuleux, « Enterrer l’Ombre » de Storm Constantine, éditions l’Oxymore. Dans lequel, avec une classe absolue, des vampires en voyage buvaient du vin d’oranges à la terrasse d’une auberge étrangère. Mais nous reparlerons littérature autour d’un verre orangé, quand il sera prêt.

…Et aussi Constantine car le présent mélange peut rappeler les villes paradoxes, les lieux de rencontre entre Orient et Occident, entre la culture du vin, celle des épices, celle des orangers et – nous pourrions actuellement la travailler… – celle de l’hospitalité. :)

La recette suivante est cette fois très personnelle, issue de l’adaptation de plusieurs dizaines de recettes consultées un peu partout – et j’ai vu de tout, dans les ingrédients comme dans les processus les plus alambiqués, donc j’ai cherché à faire au plus simple. Le vin d’oranges préparé ce jour est, je crois, le quatrième essai.

Alzarando la coppa… Lire la suite

Hypocras aux sept Graines

Hypocras aux Sept Graines - Cuivre & Cumin

De cette recette de vin médiéval aussi fréquente que différente, chacun a sa composition et j’ai trouvé des mélanges d’épices les plus variés, voire originaux. La présente proposition d’hypocras maison résulte donc d’une tambouille toute personnelle, croisée entre autres exemples piochés dans la jolie Cuisine des fées, le moins joli mais très exhaustif  Boissons & liqueurs d’une collection intitulée Les carnets de Bernadou (ça ne s’invente pas), et une percée dans les petites enluminures du Potager médiéval.

Avant-goût… Lire la suite