Sablés diamant au Thé Matcha

 

Inspir(ation) directe et entière des Carnets de miss Diane / Expression libre en mélangeant un peu les farines et en ajoutant ces graines de noir sésame tant aimées. Petits sablés en diamants de sucre blanc, matcha vert intense & sésame ténébreux, ci-devant mes couleurs héraldiques et en sus une réalisation super simple * * *

Tè i diamanti…

Le matcha : thé vert en poudre ultra-fine, qualité « cuisine », c’est-à-dire ordinaire et peu coûteux, histoire de réserver les crus précieux au chanoyu japonais. Je conserve le sachet bien refermé au frigo, il tient assez longtemps tout de même.
Mon grand regret est que la teinte franchement verte s’atténue beaucoup à la cuisson. Mais je ne sais comment éviter ça, hormis tricher en intégrant un colorant végétal à la spiruline ou que sais-je encore (et je n’ai pas très envie).

Je ne l’ai pas consulté cette fois, mais je rappelle
1.L’existence de l’excellent petit livre de recettes Matcha par Cléa, monomaniaque comme on le devine (éditions La Plage),
2.Le projet fou mais encore en cartons – et pour longtemps, amha – d’insérer une Page dédiée « bibliographie culinaire végétale et plus si affinités » à ce bon vieux Cuivre&Cumin, qui commence à ressembler à un grimoire tout corné et tacheté, et trop rarement complété. Un jour, un jour…

Les farines : j’ai mixé farine de riz semi-complet et un tiers de farine de blé, parce que ben c’est ce que j’avais. On peut faire 100% gluten-free, ou pas du tout, au choix.

Le sucre glace et pas glace : le sucre glace existe en version bio, il est incorporé dans la pâte. Pour l’enrobage diamantin, ça ne va fonctionner qu’avec du sucre blanc (bio aussi). Tests toujours possibles avec d’autres sucres, le rapadura donnera-t-il des diamants noirs…

L’appoint de compote de pommes : remplace les œufs, on cherche le côté liant.

Les graines de sésame noir : parce que, voilà tout. Et aussi en clin d’œil à ma quasi seule autre recette de biscuits, j’ai nommé les Sablés sombres au Sésame noir, au goût encore plus particulier, disons que c’est weird niveau 3,5 et que ça ira très bien pour Hallowouine. Oui elles sont facultatives, cela dit, et oui on peut changer.

§

Pour une trentaine de sablés bien denses :

* 200 g de farine de riz semi-complet
* 80 g de farine de blé T110
* 80 g de sucre glace
* 20 g de poudre de matcha (soit 1 càs bombée environ)
* 150 g de margarine
* 1 càs de compote de pommes
* 1 càs de graines de sésame noir
* 40 g de sucre en poudre (2 càs bombées environ)

Dans un saladier, aérer les farines à la fourchette (ou au petit ustensile bizarre à poignée).
Ajouter le matcha, puis le sucre glace, puis la margarine juste ramollie, puis la compote de pommes, puis les graines de sésame.
Bien mélanger à chaque étape.
Pétrir quelques minutes avec les mains propres, et travailler plutôt avec les doigts que les paumes (je ne sais expliquer pourquoi, mais c’est mieux).
Homogénéiser, bien compacter en une boule de pâte.
Former un boudin, pardon un cylindre, de 4 cm de diamètre à peu près.
Presser doucement les extrémités -ouhlà- pour aplatir les bords du cylindre.
Emballer dans un tissu fin, placer au frais 45 mn.

Pendant ce temps :
-préparer le plan de travail avec le sucre en poudre étalé en bande (sur un plateau par exemple).
-placer la planche à découper, un bon couteau, la plaque et la grille du four avec du papier sulfurisé (il faudra deux étages à la cuisson).
-enfin, préchauffer le four à 180°.

Le temps écoulé :
sortir et déballer le cylindre de pâte, durci par le froid.
Le rouler avec délicatesse dans la bande de sucre en poudre.
Puis, sur la planche, débiter en tranches d’un demi-centimètre d’épaisseur.
Repasser le plat des cercles de pâte dans le sucre, qui adhère en tapotant un peu.
Disposer les sablés bien séparés sur les plaques.
Enfourner 10 mn à 180°, éteindre et laisser finir de cuire encore 5 mn.
Sortir le tout et laisser refroidir, puis mettre en boîte opaque.

§

Verdict : premier essai réussi, je suis contente ! Qui plus est, le matcha étant tout indiqué pour la méditation (il réveille la conscience et les sens, un peu comme si on lavait nos vitres intérieures… je ne sais pas comment dire), les conditions du test étaient idéales :)
Pour faire la fine bouche, j’aurais aimé qu’ils fussent un peu plus moelleux, mais bon. Je tenterai de cuire encore plus brièvement la prochaine fois.
Je reste surtout enchantée de la technique du cylindre débité en tranches, incroyablement plus rapide que la confection de biscuits un à un, qui ruine ma patience… c’était parfait, je compte tout quitter et ne plus faire que des biscuits diamants. (Et du beurre de citrouille. De la tarte à la citrouille. Et plein de choses à la citrouille. La saison sombre approche… enfin.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s